Bio (english version here)

Sébastien Michaud a presque toujours été montréalais. L’une de ses premières séries photographiques avait d’ailleurs comme thème les raffineries de l’est de Montréal et était inspirée par la série Marghera de la photographe italienne Alessandra Chemollo. Ayant reçu sa formation académique en photographie argentique au tournant des années 2000, il continue son parcours en art visuel à L’Université du Québec à Montréal jusqu’en 2013. Après quelques exposition d’art multidisciplinaire il se consacre presque exclusivement au médium photographique. Il travaille, notamment, comme enseignant en photographie depuis 6 ans à la CSMB.

Il a pu montrer ses images en public, en autres, lors des Rencontres Internationales de la Photographies en Gaspésie en 2013, à l’Espace F à Matane en 2014 et au Festival de Photographie d’auteur de Montélimar en France en 2015 avec son projet Domaine de La Florida. Il travaille présentement sur deux projet à long terme ayant déjà remporté de nombreux prix ND awards 2017, International Photographie Awards 2018, et Photography Grant 2018. Ces deux projets feront l’objet de publications. Il est au démarrage, avec d'autres photographes privilégiant le documentaire, d'une maison d'édition dédié au livre photographique.

Membre de la FPJQ, certaines de ses oeuvres sont dans des collections privées et publiques dont la Collection de la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de l’ Université de Moncton. Il a fait partie de plusieurs jury de sélection et de concours photographiques.  


CV

Démarche

Ma démarche des dernières années porte un regard sur des lieux et des gens qui, dans leurs loisirs ou leurs fonctions sociales font écho à des problématiques actuelles au Québec, tout ayant une résonance universelle. Les enjeux liés à la nordicité, les loisirs de masse, les hiérarchies sociales et la transformation du territoire par l’action humaine sont des sujets qui m’interpellent particulièrement.

Que mes projets soient de type documentaires ou conceptuels, j’investi beaucoup de temps dans la relation avec mes sujets afin de bien faire évoluer la nature de mon projet, mais également pour la recherche d’une signification personnelle des lieux et des gens que je rencontre. Cette quête de sens m’amène à poser un regard personnel et nouveau et je crois, amène chez le spectateur des questionnements face à ces environnements que j’explore.

Utilisant le médium photographique plus que tout autre, la majorité de mes projets sont conçus ou déclinés sous plusieurs plate-formes de diffusion (matériaux, encadrement, livre, promotion). Ayant toujours la volonté de présenter le projet sous un angle nouveau et permettant d’amener le spectateur plus loin dans ses réflexions, la forme devient aussi importante que le fond.



                                                    ︎     ︎     ︎     ︎